GOLEM

Julien Carlier / Cie Abis

DANSE

Création juin 2019

presse.

1.+Copyright+Stanislav+Dobak+-+LQ.jpg

Rue du Théâtre | Michel Voiturier - 10/09/2019

Être double pour trouver l'unité

Deux partenaires dissemblables, deux types de chorégraphies, deux pratiques
divergentes pour dire la complémentarité, la fusion artistique de deux gestuelles qui réclament un engagement corporel intense. [...] Ce spectacle [apporte] un souffle particulier grâce à cette performance palpitante d'une humanité habitée par la force autant que la fragilité.

1.+Copyright+Stanislav+Dobak+-+LQ.jpg

Lëtzebuerger Land (Lu) | Godefroy Gordet -13/03/2020

Julien Carlier et Mike Sprogis nous transportent, les pieds ne touchant plus sol, l’esprit en lévitation, avec leur très réussi GOLEM.

GOLEM jubile ainsi d’une mise en scène des deux interprètes, en jeu de miroirs, où la création de l’un se suffit à elle-même, mais trouve une puissance artistique magistrale combinée à l’autre. De fait, l’association des deux en un spectacle, conduit à une rencontre humaine entre deux artistes qui ont beaucoup à se dire et une union artistique incroyable qui donne des frissons. En bref : c’est brillant et bouleversant de sincérité.

1.+Copyright+Stanislav+Dobak+-+LQ.jpg

Focus - Le Vif | Estelle Spoto - 06/08/2020

Un duo entre sculpture et danse semé de métaphores sur la condition humaine et la création.

Deux hommes que tout oppose a priori, pas du même âge, pas du même
pays, pas de la même discipline, mais que ce GOLEM réussit à rapprocher, en déclenchant toute une série d'images évocatrices. [...]

Un spectacle hyper concret mais carrément métaphysique.

1.+Copyright+Stanislav+Dobak+-+LQ.jpg

La Libre | Marie Baudet - 14/03/2022

L'inattendu, la force et la douceur irriguent GOLEM avec justesse et sensibilité.

Présent, le sculpteur est monté sur une chaise. Bientôt l'action suivra les mots. Le hip hop quintessentiel du chorégraphe défiant l'apesanteur. Le geste du plasticien dévoilant la glaise, la malaxant, luttant avec la masse et l'épousant. [...] Un temps parallèles, bientôt en spirale, leurs trajectoires s'accélèrent jusqu’à se rencontrer dans un dialogue fait d'attention mutuelle, de soin, d'audace.

1.+Copyright+Stanislav+Dobak+-+LQ.jpg

L'Avenir | Nathalie Boutiau -25/04/2022

GOLEM, une sculpture dansée.

Poésie visuelle, grammaire du geste ? GOLEM reste une proposition dansée qui raconte deux parcours, leur singularité, leurs spécificités jusqu’à trouver là un point de rencontre, une interaction. L’un devient alors le miroir de l’autre, sa marionnette, son double. La danse en devient le réceptacle de tous les possibles. Et il y a le temps, circulaire qui file. Le corps à corps devient intense, la confiance en l’autre, nécessaire pour ne pas tomber, ne pas arrêter sa course en avant dans cette envie, légitime, de continuer à créer.