Isabelle Jonniaux
In Vivo 5.12

Metteuse en scène, interprète, dramaturge, curatrice, chercheuse ; Isabelle Jonniaux suit un parcours pluriel. Elle aime les chemins de traverse, les expériences variées et les changements de casquettes

Metteuse en scène, interprète, dramaturge, curatrice, chercheuse ; Isabelle Jonniaux suit un parcours pluriel. Elle aime les chemins de traverse, les expériences variées et les changements de casquettes. Après des études universitaires en Belgique et au Canada, elle se forme à Paris aux arts de la scène,  développe diverses collaborations en France et en Belgique. En 2008, elle fonde sa compagnie à Bruxelles (IN VIVO 5.12).

 

Ses sujets d’exploration tournent autour de la condition humaine. Il y a dans son travail une nécessité de réfléchir le monde et la société contemporaine. Ses projets se construisent dans un dialogue entre la forme et le fond. Elle utilise la scène comme un dispositif réflexif où elle croise l’écriture dramatique avec d’autres pratiques artistiques : mouvement, installation, déambulation, performance, photographie, ou encore écriture sonore.

IN VIVO 5.12

STRUCTURE ARTISTIQUE VIVANTE ET RÉFLEXIVE 

IN VIVO 5.12 est une structure fondée par Isabelle Jonniaux dans le but d’offrir un cadre à ses projets artistiques. Ils ont en commun de questionner l’existence humaine. Cette « chose » incroyable, incompréhensible, magnifique, dramatique est un puits séculaire d’interrogations et de réflexions. C’est quoi, pourquoi, quel sens, comment? L’homme, la femme, la vie, la mort ? La création, la destruction, le monde?

Besoin de réfléchir ce monde, la société, ce qui s’y joue, ce qui s’y cache.  Besoin de s’emparer des grandes obsessions du genre humain. Besoin d’exister et de résister avec des mots. Besoin de créer des formes qui questionnent le fond. Besoin de modifier les regards, d’impliquer les corps et la pensée.

Les différents projets se construisent à partir de ces nécessités. C’est un cheminement interrogatif qui utilise la scène comme un dispositif réflexif.Proposer des spectacles qui croisent les pratiques scéniques, dynamisent l’esprit, agitent les capteurs sensoriels. Avec l’utopie que l’art vivant est une expérience collective qui peut ouvrir à d’autres formes de compréhension de l’espèce humaine.