top of page

Isabelle Jonniaux
In Vivo 5.12

isajonniaux.png

Metteuse en scène, interprète, dramaturge, curatrice, chercheuse ; Isabelle Jonniaux suit un parcours pluriel. Elle aime les chemins de traverse, les expériences variées et les changements de casquettes

Metteuse en scène, interprète, dramaturge, curatrice, chercheuse ; Isabelle Jonniaux suit un parcours pluriel. Elle aime les chemins de traverse, les expériences variées et les changements de casquettes. Après des études universitaires en Belgique et au Canada, elle se forme à Paris aux arts de la scène.  Depuis 2003, elle joue et collabore sur différents projets en France et en Belgique. En 2005, elle co-fonde l’Atelier 210 (Bruxelles), scène alternative, pluridisciplinaire, orientée vers la création émergente et la pluralité des formes scéniques. Elle y est directrice artistique jusqu’en 2020.

En parallèle, elle fonde en 2008 sa compagnie In vivo 5.12 pour y développer ses propres créations. Depuis 2016, elle oriente également son travail autour de la recherche, notamment à travers le programme Chimeres (France) tourné vers les écritures hybrides, ou le programme de L’L / chercher autrement en arts vivants. En 2023, elle initie un nouvel espace de résidences à Bruxelles, La Verrière, dont la singularité est de proposer une mutualisation des ressources et un accompagnement artistique aux projets en développement. 

Considérant l’art vivant comme un grand champ exploratoire pour interroger « nos humanités » les plus diverses, lsabelle Jonniaux tente de déplacer les certitudes et d’ouvrir de nouveaux champs perceptifs. Elle voyage entre plusieurs écritures, cherchant des espaces de porosité entre l’écriture dramatique et d’autres pratiques artistiques : mouvement, installation, déambulation, photographie, ou encore écriture sonore.  Elle aime sortir du cadre scénique en proposant des dispositifs immersifs, participatifs ou déambulatoires. Depuis quelques années, la pratique de l’espace urbain et l’écriture en lien avec un territoire s’est particulièrement développée; l’occasion d’explorer les potentialités narratives qu’offre l’espace public, et ses possibles connections avec l’art vivant. 

Les créations de la compagnie IN VIVO 5.12 : 

- L’OISEAU BLEU (2009), une adaptation du conte de Maurice Maeterlinck ; spectacle initiatique de la compagnie qui, avec un dispositif quadri-frontal et participatif, inaugure une rupture avec le rapport frontal classique. 
- LA VIREVOLTE (2013), une adaptation du roman éponyme de Nancy Huston ;  une pièce polyphonique pour une danseuse et trois acteur·rice·s, mêlant écriture narrative et chorégraphique. 

- J'ACCUSE (2017), fruit d’une collaboration avec la dramaturge québécoise Annick Lefèbvre ; un manifeste à cinq voix, écrit et adapté spécialement pour la Belgique, dans un processus d’interrogation du réel et de contextualisation territoriale.

- BLUE BIRD (2019), une adaptation sonore de L’oiseau bleu pour le jeune public ; une expérience à la croisée du spectacle vivant et de l’installation immersive. Une création faite de mots, de sons spatialisés, de machines en mouvement et de lumières.

- J’AIME BEAUCOUP ICI (2022), une performance scénique issue d’explorations urbaines, dont l’enjeu est dese concevoir in situ, en lien avec la géographie du lieu d’accueil.   

- LES ÉCHAPPÉES URBAINES (2022 - 2023); parcours sonores conçus et écrits pour un lieu, dans une écriture qui s’adapte à l’environnement et au territoire visité. 

bottom of page